Vie de freelance

Surmonter la solitude de l’entrepreneur

By 26 janvier 2019 décembre 23rd, 2021 No Comments

La solitude de l’entrepreneur est-elle une fatalité ?
La vit-il comme une souffrance émotionnelle qui pourrait nuire à son développement ?
Quelles conséquences sur son épanouissement professionnel ?

Ce sont les questions que je me suis posée en quittant le monde salarié pour intégrer cette communauté entrepreneuriale en tant que copywriter et écrivain public. Non, je ne veux pas travailler seule !

 

Quand le travail en équipe nourrit la motivation

 

La motivation en travail d'équipeDans ma précédente vie professionnelle, je travaillais 8 heures par jour, au sein d’une équipe.

Mes journées étaient ponctuées de rdv clients, d’une pléthore de réunions mais surtout d’échanges avec mes collègues.
Tout était prétexte à se parler :

 

  • Le compte-rendu du rdv achevé :
    Waouh, Mr Difficile a signé mon super contrat !
  • Le ressenti sur les clients :
    Mais qu’est-ce qu’il est sympa, Mr Gentil !
  • Les questions sur les process administratifs qui nous barbent :
    Non mais, tu as compris cette nouvelle procédure ?
  • Les états émotionnels personnels :
    Ça va pas du tout, hier je me suis engueulée avec Loulou !

Pour ma part, nos partages étaient essentiels au bon déroulement de la journée.
Tu vois ce que je veux dire ?

 

  • Ce lien humain qui maintient en vie dans un environnement où tout nous est imposé : les horaires, le business model, le pitch de vente, l’organisation…
  • Ce lien humain qui nous motive à entrer dans notre espace professionnel, tous les matins avec le sourire.

 

Quelle est la vie d’un entrepreneur sans collègues ?

 

Solitude entrepreneur

C’est la question que je me suis posée lorsque l’appel de l’activité en freelance m’a fait de l’œil !
Quand j’ai opté pour cette nouvelle aventure de vie dans l’entreprenariat, j’ai ressenti cette appréhension de la solitude de l’entrepreneur qui me pendait au nez.

Pour m’épanouir dans le freelancing, devrais-je renoncer à côtoyer au quotidien, des personnes dont le contact me réconforte ?

Avec un minimum de réflexion, la réponse se précise, simple, naturelle…
Je ne suis absolument pas obligée de renoncer à mes relations.
Elles se manifesteront autrement, c’est tout.

Certes, chaque jour, je suis scotchée devant mon écran d’ordinateur, happée par l’écriture de contenus pour mes clients.

Mais le téléphone existe
La visio existe
Et la relation avec mes anciens collègues perdurent si je le décide

Le travail en équipe va-t-il néanmoins me manquer ?

Tu sais ?
Cette équipe sur qui on peut compter pour une pause-café, un coup de boost, de l’aide ou ne pas subir la solitude au travail tout simplement ?

Car l’environnement professionnel de l’entrepreneur, implique :

 

  • Être livré à soi-même
  • Une capacité à savoir réagir très vite
  • Une forte confiance en soi et en son jugement
  • Assumer seul les risques et les responsabilités
  • Savoir décider rapidement, sans concertation avec un supérieur hiérarchique
  • Une abnégation certaine pour braver seul les épreuves

Et pourtant, arrêtons de croire que l’entrepreneur reste cloitré dans sa tour d’ivoire, seul, face à son écran d’ordinateur comme unique interlocuteur et la tête sous une épée de Damoclès !

Quand on baigne dans le monde salarié, cette peur peut inhiber :

 

  • Un bel élan d’entreprendre
  • L’ambition d’oser
  • Un désir de s’épanouir à son compte.

L’isolement freinera-t-il le développement de mon business ?

La liberté n’a pas de prix, même pas celui de l’isolement !

Je vais compenser autrement le manque de mes collègues adorés.

 

Alors, comment échapper à la solitude de l’entrepreneur ?

Il existe un tas de moyens pour s’entourer d’entrepreneurs confrontés aux mêmes questionnements.
Qui vivent des problématiques identiques.
Qui se retrouvent dans les doutes et les victoires.

 

Le monde des formations

Entrepreneur débutant ou expérimenté ?
Apprendre sera toujours une nécessité.
Et quelle belle opportunité !

Dans ces classes virtuelles, outre le mentor inspirant, j’ai rencontré des élèves qui baignent dans mon environnement.
Nous partageons les mêmes codes de communication.

Cerise sur le gâteau ? Créer un petit groupe de travail à 4 ou 5 entrepreneurs et évoluer ensemble !
Il génère une riche émulation pour entretenir une motivation indispensable pour une progression constante.

Les formations nous mettent à disposition une richesse de partage, de savoir et de bienveillance.

Quel booster d’activité !

 

Le co-working

entrepreneur coworkingUn vivier d’entrepreneurs !

Sortir de son domicile-bureau et rencontrer d’autres entrepreneurs, voilà un excellent moyen de :

 

  • Echanger des compétences
  • Trouver des partenaires
  • Véhiculer de l’entraide
  • Elaborer des relations win-win.

Et pourquoi ne pas y trouver des nouveaux clients ?
Y finaliser des contrats ?

 

Les réseaux sociaux

Oui…
Sur les réseaux sociaux, il y a à boire et à manger.
Il n’est pas toujours aisé de savoir à qui faire confiance.

Or, il est important de choisir ses interlocuteurs judicieusement !

Il existe forcément des groupes qui nous correspondent.
Ne serait-ce avec une activité commune, un partage de passions.

Je suis longtemps restée réticente au fait  d’intégrer des plateformes de réseaux sociaux.
Et aujourd’hui, je me dis : pourquoi hésiter ?
Je me lance et vais :

 

  • Intervenir sur ces groupes
  • Prendre ma place
  • Exister parmi les membres
  • Donner mon avis
  • Partager mon expertise

Je me suis fait mon propre avis sur chacun de ces groupes et ai participé à une synergie constructive !

 

Le réseautage

Voici la toile d’araignée.
J’y tisse ma propre toile.

Je construis mon réseau.
Les carnets d’adresses s’ouvriront.

De mains en mains, les cartes de visite s’échangent, s’étudient, se tournent, se retournent, se manipulent, se font tapoter…

Il existe une véritable chorégraphie de la carte de visite !

Incontournable, elle ouvre les portes de rencontres pertinentes, de partenariats, de rdv prospects, de contacts utiles pour l’avenir.

La richesse relationnelle sera la colonne vertébrale de chaque business et la garantie de l’équilibre social de l’entrepreneur.

 

Pour conclure…

Certes, aujourd’hui, je ne côtoie plus quotidiennement certain(e)s collègues très proches, mais je ne me sens pas seule pour autant.

Non, la solitude de l’entrepreneur n’est pas une fatalité, ni un frein à l’épanouissement professionnel !

Je ne me sens jamais vraiment seule lorsque j’écris.
Les idées se bousculent, elles m’habitent en quelque sorte !

Mais je peux comprendre que l’entrepreneur mal à l’aise avec les codes de la web-écriture puisse se sentir isolé face au SEO et à la rédaction de pages de vente.
Et ce, malgré le réseautage, le co-working ou les formations.

Pour prévenir la solitude face à la page blanche lors de la rédaction de ton prochain article
Et optimiser tes contenus
Afin de touchertes lecteurs

Je t’offre le guide :
Les 5 clés pour augmenter vos ventes grâce au copywriting !

 

Car, c’est ça aussi lutter contre la solitude de l’entrepreneur…
L’entraide et le partage.
Mettre à disposition de chacun des ressources pour développer son activité.

Alors fais-toi plaisir, c’est offert !

 

Partager l'article :

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.